Ayez l’esprit tranquille en mettant les mesures qui s’imposent en place pour prévenir les chutes ou les détecter rapidement afin que vous ou vos parents âgés puissent vieillir à la maison, un havre de paix où ils se sentent en sécurité.

 

Quelles sont les causes de chutes chez les aînés ? 

Plus grand est le nombre de chutes qui ont précédé l’événement actuel, plus le risque de nouvelles chutes est élevé, d’autant plus si les secours ont tardé à arriver et que la victime a dû demeurer au sol.

Causes des chutes de personnes âgées

Cause de chute chez les personnes âgées : les accidents

Près de la moitié des chutes auxquelles sont associées des complications comme une fracture, par exemple, est de cause accidentelle et aurait parfaitement pu être évitée.

Chez les personnes âgées, les chutes se produisent ordinairement à l’intérieur du logis (dans 78 % des cas) ou à l’extérieur, mais près de ce dernier, lorsqu’elles vaquent à leurs fonctions quotidiennes.

Les causes de ces accidents, au cours duquel la personne âgée a glissé et percuté un obstacle entraînant des dommages corporels plus ou moins graves, sont diverses :

  • un obstacle, par terre, dans lequel la personne âgée s’accroche les pieds lorsqu’elle marche :
    • un fil électrique
    • un fil de téléphone,
    • un bord de tapis mal fixé ou qui gondole…
  • un couvre plancher glissant,
  • des chaussures mal enfilées à cause d’un problème aux pieds,
  • des chaussures qui ne sont pas de la bonne pointure,
  • un éclairage déficient ou absent,
  • des modifications de l’agencement du mobilier,
  • des toilettes mal adaptées (hauteur, barres d’appui absentes),
  • un seuil de porte surélevé,
  • du désordre et des objets par terre,
  • etc.

D’autres facteurs, plus difficiles à contrôler, peuvent causer une chute chez les seniors :

  • des réflexes moins rapides,
  • perte de tonus musculaire,
  • des troubles de la vue, des lunettes non ajustées à la vue,
  • des problèmes d’équilibre,
  • des problèmes articulaires (rhumatisme, arthrose, arthrite),
  • des contraintes orthopédiques ou neurologiques,
  • des séquelles suite à un AVC (accident vasculaire cérébral),
  • maladie de Parkinson…

Généralement, chez les personnes âgées, les chutes se produisent lors d’activités ménagères, de marche, de jardinage, en empruntant les escaliers ou seulement en se levant d’une chaise.

 

Cause de chute chez les personnes âgées : un malaise

Prévention des chutes avec détecteur de chuteUn malaise ressenti par un aîné peut entraîner sa chute. Ce dernier peut être une conséquence de :

  • l’anémie ou la dénutrition à cause d’une alimentation déficiente,
  • l’hypotension qui peut provoquer des vertiges lorsque l’on change de position,
  • la réduction de la vigilance causée par :
    • des médicaments (antidépresseurs ou hallucinogènes) ou
    • une consommation excessive d’alcool.

Les personnes âgées atteintes de démence chutent plus souvent.

Dans 10 % des cas, les chutes sont associées à des épisodes confusionnels.

 

Quelles sont les conséquences d’une chute chez les personnes âgées?

En fait, les conséquences d’une chute chez un aîné ne sont pas que physiques. Elles sont aussi psychomotrices, psychologiques et même sociales.

Les conséquences physiques incluent, entre autres, les hématomes (épanchement de sang) et les fractures, situées le plus souvent :

  • au col du fémur (os de la cuisse, sur le côté du bassin),
  • à l’épaule (os huméral),
  • au poignet,
  • aux côtes ou
  • au crâne (avec risque d’hématome sous-dural)

Certaines plaies peuvent aussi saigner abondamment et sont susceptibles de se contaminer.

Chez les personnes âgées affaiblies, les éventuelles infections postopératoires, à la suite d’une fracture, peuvent avoir de lourdes conséquences.

 

Les conséquences psychomotrices sont les plus courantes et les plus sérieuses. Il est grandement recommandé de prendre en charge rapidement une personne âgée qui a chuté pour éviter qu’elle ne devienne dépendante et que sa situation dégénère.

En effet, après une chute, un aîné peut perdre certains automatismes liés à la marche :

Elle peut perdre sa capacité à :

  • commencer à marcher en déplaçant son centre de l’équilibre vers l’avant, comme il se devrait, de peur de tomber,
  • adopter une posture de marche normale,
  • se tenir debout, à la verticale, convenablement, par crainte de chuter à nouveau,
  • développer une démarche appropriée (marchera à petits pas).

 

Conséquences des chutes de personnes âgéesLes conséquences psychologiques doivent aussi être prises en considération. La personne âgée est consciente de son état plus fragile. Elle devient anxieuse et peut perdre confiance en elle, craignant de tomber à nouveau.  Se dévalorisant, elle peut devenir dépressive puis perdre son autonomie.

Elle peut décider de régler le problème à la source et cesser brutalement de prendre certains médicaments qu’elle considère comme étant la cause de sa chute (entre autres, les pilules pour favoriser le sommeil).

 

Les conséquences sociales comptent aussi, car plus de 40 % des personnes qui sont hospitalisées suite à une chute ne pourront pas retourner chez elles. La suppression des liens sociaux, lorsqu’elles sont envoyées en établissement, est une grande source d’anxiété avec tous les contrecoups psychologiques et physiques qui en découlent.

 

Comment prévenir les chutes et choisir un détecteur de chutes ?

Chuter, lorsque l’on devient un aîné, n’est pas nécessairement une fatalité. Il est possible de limiter les risques par de la vigilance et en adoptant certaines règles de vie ainsi que des comportements favorables à la santé en général.

 

Évitez les chutes à l’extérieur de votre résidence

Afin d’optimiser l’adhérence des marches de votre escalier extérieur, ajoutez un peu de sable à votre peinture lorsque vous les peignez.

Identifiez les marches qui sont particulières : plus basses, plus hautes ou moins profondes (étroites).

Assurez-vous que les allées, comme les escaliers, soient bien éclairées et propres (sans neige ni glace en hiver).

 

Prévenir les chutes dans votre logis

Mettez de l’ordre, évitez de laisser des objets encombrer les lieux.

Éliminez les cordons téléphoniques et électriques dans les lieux de passage.

Fixez les tapis de chemin qui sont glissants et les petits tapis d’entrée ou remplacez-les par des tapis qui ont un endos antidérapant.

Si vous avez du tapis sur vos marches d’escalier, veillez à ce qu’il soit bien ancré.

Aplatissez et recollez les couvre-plancher en vinyle dont les rebords décollent.

Évitez de devoir grimper (chaise, petit banc ou escabeau); rangez les objets dont vous avez souvent besoin à portée de main.

Une rampe serait utile de chaque côté de l’escalier.

Agencez votre cuisine de façon à ce que vos déplacements soient limités,

Ne vous précipitez pas si quelqu’un sonne (ou frappe) à la porte ou si le téléphone se fait entendre.

Attention à vos animaux domestiques qui risquent bien involontairement de vous faire chuter en se mettant dans vos jambes.

 

Évitez les chutes dans les endroits mal éclairés

detection chutes personne ageeUn interrupteur ou une lampe devraient être accessibles facilement à partir de votre lit.

Des veilleuses seraient de mise dans la salle de bain, la chambre et les couloirs

Une lampe de poche devrait être gardée à portée de main.

Des interrupteurs devraient être installés à chaque extrémité des couloirs et de l’escalier.

N’hésitez pas à allumer les lumières, le soir, en entrant dans votre demeure.

Prévenir les chutes dans la salle de bain

La baignoire ou la douche sont les endroits de la maison où se produisent plus de la moitié des chutes.

Installez des barres d’appui dans la baignoire, la douche et à côté de la toilette.

Posez un tapis antidérapant, des pastilles ou des bandes adhésives dans le fond de la baignoire ou de la douche.

Placez un tabouret ou un petit banc pour vous asseoir dans la douche.

L’ajout d’un banc de toilette surélevé pourrait aussi être utile.

 

Évitez les chutes lorsque vous marchez

N’hésitez pas à employer des aides à la marche comme une canne, une marchette, un déambulateur…

Enfilez des chaussures conçues pour ne pas déraper, à talon bas.

Portez des pantoufles dont l’ajustement vous convient.

Ne marchez pas en chaussette.

 

Prévenez les chutes en prenant soin de vous:

Ne négligez pas vous pieds et vos jambes. Consulter un pédicure-podologue si vous avez des douleurs.

Informez-vous auprès de votre pharmacien ou de votre médecin pour savoir quels sont les médicaments qui sont susceptibles de causer des étourdissements, de la somnolence ou des déséquilibres.

Sachez exactement quel est votre niveau de consommation d’alcool sécuritaire.

Faites vérifier votre vue régulièrement afin de bien voir les dangers potentiels sur votre chemin.

Allez passer des tests d’audition pour qu’aucun problème relatif à votre oreille interne ne nuise à votre équilibre.

Si vous ressentez un étourdissement, il faut vous asseoir et demeurer assis jusqu’à ce que vous vous sentiez mieux. Ensuite, levez-vous lentement pour ne pas être déséquilibré.

 

Autres conseils pour réduire les risques de chute à domicile

La prévention des chutes par une alimentation équilibrée

Des carences dans votre alimentation peuvent entraîner une dénutrition, une fonte musculaire et une perte osseuse qui peut vous affaiblir et vous rendre plus vulnérables aux chutes. Manger de façon équilibrée signifie consommer des aliments variés qui satisferont vos besoins en protéines, en calcium, en vitamines, en glucides et en fer. Il ne faut surtout pas oublier de boire suffisamment.

 

Prévenir les chutes par des exercices physiques adaptés

Faire de l’exercice sur une base régulière vous permettra d’améliorer votre tonus musculaire, votre flexibilité, vos réflexes et votre équilibre, ce qui vous permettra de prévenir les chutes et les blessures graves. Discutez avec votre médecin afin de trouver un programme d’exercices physiques qui convient à votre état de santé et à votre capacité.

Heureusement, la plus petite activité est utile. Il n’y a pas d’âge pour commencer. Pratiquer un exercice physique de moyenne intensité, pendant un minimum de 30 minutes par jour, peut prévenir les maladies du système cardiovasculaire, l’ostéoporose, l’obésité, le cancer du côlon, le diabète, etc.

Il vous suffit de marcher, de faire une randonnée, du vélo, de la natation, des étirements, de monter l’escalier…

Ces exercices vous permettront d’avoir le réflexe de placer vos mains devant vous dans l’éventualité d’une chute, réduisant ainsi les risques de graves  blessures.

 

Avantages d’un bracelet détecteur de chute ou un système d’alerte médicale

Avantages détecteur de chutesLors d’une chute, les personnes âgées qui sont seules sont principalement à risque étant donné qu’elles sont immobilisées au sol et incapables d’appeler du secours par elles-mêmes. Il n’y a personne à qui elles peuvent demander de l’aide.

Même si une personne âgée ne subit aucune fracture lors de la chute, le fait de demeurer au sol de façon prolongée, incapable de se relever, peut avoir de lourdes conséquences, autant sur le plan psychologique que sur le plan physique. En effet, elle peut souffrir d’hypothermie, de déshydratation, de troubles circulatoires et de plaies dus au fait d’être demeuré couché au sol trop longtemps.

Plus le temps pendant lequel une personne âgée demeurera au sol sera long, plus graves seront les conséquences de la chute. Il est donc indispensable que quelqu’un soit informé qu’une chute est survenue, et ce, dans les plus brefs délais afin de permettre à la victime de maintenir son autonomie.

 

Pour qui est le détecteur de chute ?

Environ 40 % des personnes âgées qui sont demeurées coincées au sol plus de trois (3) heures décèdent dans un laps de temps de moins de six (6) mois suivant leur chute.

C’est pourquoi un système d’appel d’urgence incluant un détecteur de chute convient particulièrement aux besoins des personnes âgées, fragilisées et plus vulnérables, surtout si :

  • elles vivent seules,
  • elles ont des problèmes d’orientation, d’équilibre, d’articulation, de vue…
  • des problèmes de santé,
  • etc.

Un système d’alerte médicale d’urgence combinant un détecteur de chute inclut de nombreux avantages comme :

  • son coût accessible,
  • son installation pratique et facile,
  • sa souplesse d’utilisation,
  • l’opportunité d’établir une conversation bidirectionnelle,
  • son efficacité certifiée,
  • etc.

 

Acheter un détecteur de chute ? Et à quel prix ?

Système alarme personnel PERS 4200

Système alarme personnel PERS 4200

Le prix pour acheter le système d’alerte médical incluant le détecteur de chute est d’environ 19.95 $ par mois. Il faut toutefois acheter l’équipement au préalable, ce qui représente un investissement approximatif de 199.95 $.

Vous pouvez brancher le système vous-même, sans avoir recours à un technicien. Une pile de secours d’une autonomie de 24 heures minimum est incluse. Ainsi, vous êtes en sécurité même en cas de panne de courant.

Le prix pour louer un détecteur de chute est généralement de moins de 40 $ par mois. Aucuns frais en sus.  Vous êtes ainsi assuré d’être protégé ou de protéger un être cher 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Si vous avez recours à un système de détection des chutes, vous profitez d’une plus grande autonomie, car vous avez accès à une assistance médicale d’urgence en appuyant simplement sur un bouton. Vous sachant moins isolé, vous pouvez vaquer à vos occupations en toute tranquillité d’esprit.

Le système de détection des chutes est rassurant autant pour vous, en tant qu’aîné, que pour vos proches. Garantissant une aide immédiate en cas de chute ou autre urgence, ce système peut éviter (ou retarder de quelques années) un déménagement dans une résidence pour personne âgée.

Le bracelet détecteur de chute combine les avancées technologiques et le service de professionnels formés pour répondre à des appels d’urgence. Ces derniers demeurent aux aguets afin de vous envoyer une aide essentielle en cas de besoin.

 

Comment fonctionne un système de détection des chutes?

Les détecteurs de chute sont d’autant plus efficaces s’ils sont reliés à un centre de télésurveillance. Voici quelques fonctionnalités dont ils sont équipés :

  • fonctionnement détecteur de chutes 24 heuresils sont étanches jusqu’à trois (3) pieds sous l’eau,
  • ils sont faciles à utiliser grâce à une ergonomie bien adaptée,
  • un signal sonore et lumineux indique que l’alarme a été activée,
  • vous avez la possibilité d’annuler le signal d’urgence émis par inadvertance en appuyant sur un second bouton dans les 30 secondes suivant l’envoi, si vous n’avez pas besoin d’assistance médicale.
  • Pendant ces 30 secondes, un signal (bip) sonore vous prévient de l’envoi imminent du signal d’alarme. Vous avez donc ce laps de temps pour vous relever ou pour annuler l’envoi,
  • quelques modèles sont conçus avec deux (2) boutons sur lesquels il faut appuyer simultanément pour activer la demande d’aide médicale d’urgence; les fausses alarmes sont ainsi évitées,
  • il vous est possible de régler le niveau de réceptivité des capteurs du détecteur de chute,
  • la communication peut être établie avec la centrale de télésurveillance ou avec les numéros de téléphone de personne préétablis, et ce, peu importe où vous vous situez dans la maison (portée du signal : 600 pieds).

Il est cependant difficile de déterminer précisément toutes les chutes et d’identifier les fausses alarmes si une circonstance qui peut être confondue avec une détection de chute survient. Par exemple : se coucher, s’asseoir, se pencher ou baisser la tête, enlever et poser le dispositif sur un meuble…

Des recherches ont donc été entreprises pour concevoir des détecteurs de chutes qui peuvent donner l’alerte si la personne qui est tombée est dans l’incapacité d’appuyer sur un bouton, étant blessée ou inconsciente.

Jusqu’à ce jour, à l’aide de capteurs intelligents intégrés, les détecteurs de chute fonctionnent selon l’une ou l’autre de ces technologies :

  • ils peuvent discerner les mouvements soudains et rapides ou les chocs brutaux au sol,
  • ils peuvent reconnaitre la position d’un corps allongé horizontalement au sol de façon prolongée,
  • ils peuvent repérer les interruptions subites et prolongées de mouvement ou des activités normales,
  • ils peuvent relever les signaux physiologiques d’une personne : pression artérielle, rythme cardiaque… Il n’y a qu’à penser aux bracelets d’entraînement pour les sportifs.

Une combinaison de l’une et l’autre de ces technologies est aussi possible.

 

Trouvez dès maintenant votre détecteur de chutes pour aînés

Conservez le mode de vie qui vous convient en toute confiance.

comparer detecteur chutesPour vous sentir en sécurité dans votre logis, réduisez les risques d’une hospitalisation suivie d’une réhabilitation ou même, de soins prolongés dus à un délai de secours trop long après une chute.

Si vous considérez l’importance d’un détecteur de chute pour vous ou pour un être cher et que vous ne savez pas à qui poser vos questions ou quelles sont les entreprises à qui vous pouvez faire confiance, Boutondepanique.ca peut vous aider.

Bouton de panique est une plateforme Internet sur laquelle se sont réunies des entreprises spécialisées en système d’alarme. Tous les professionnels membres du réseau ont été triés sur le volet et retenus pour leur fiabilité, leur rigueur, leur service hors pair, leur compétence et leur renommée. Ils possèdent tous les certifications et les permis requis.

En remplissant le formulaire de demande de soumission figurant sur cette page, vous recevrez gratuitement  jusqu’à trois (3) soumissions provenant de compagnies reconnues.

Il ne vous restera plus qu’à faire votre choix. Vous ne subirez de pression d’aucune sorte.

Contactez Bouton de Panique et n’oubliez pas, avec un détecteur de chute, vous n’êtes jamais seul.

 

  • COMPARER 3 BOUTONS DE PANIQUE

    SANS ENGAGEMENT !
Comparer les 3 meilleures solutions de sécurité pour personnes âgéesComparer Maintenant ➟