15 janvier 2021,
 0

À un certain âge, les chutes font partie des peurs grandissantes de bien des aînés. L’équilibre ayant été affecté par le temps, le potentiel de chutes dans votre propre domicile est d’ailleurs bien réel. En effet, il suffit de manquer une marche ou de s’enfarger dans les fils de l’aspirateur pour qu’un accident ne survienne, causant ainsi blessures, perte de confiance et même une altération du mode de vie.

 

conseils eviter chutes aines

 

Ceci dit, il doit bien exister quelques méthodes éprouvées pour minimiser le risque de chute dans sa propre maison, n’est-ce pas? Absolument! Bouton de panique est d’ailleurs là pour aider à optimiser la sécurité et la tranquillité d’esprit des aînés au Québec en proposant des solutions adaptées à leur réalité.

Suivez nos 15 trucs pour diminuer au maximum le risque de chute et contactez Bouton de panique afin d’obtenir une soumission gratuite pour le service ou l’appareil d’assistance d’urgence dont vous avez besoin.

 

 

Quels sont les risques et conséquences d’une chute à domicile pour un aîné?

Chaque année, c’est près de 30% des aînés canadiens qui font une chute et une partie considérable de celles-ci se produisent au domicile de la personne. Sachant cela, il est évident que vous devez connaître les risques et conséquences d’un tel incident afin de vous protéger adéquatement par l’entremise de mesures efficaces. Vous verrez que même si la plupart des facteurs de risque sont propres à l’âge, plusieurs peuvent être contrôlés afin de minimiser le potentiel de chutes.

Les risques :

L’affaiblissement musculaire : Qui dit âge avancé dit malheureusement affaiblissement de la musculature. Ainsi, comme les muscles du bas du corps faiblissent, le risque de trébucher sur des obstacles autrement banaux augmente considérablement.

Les troubles visuels et auditifs : L’équilibre, à tout âge, est dicté principalement par les sens de l’audition et de la vue. Malheureusement, il se trouve que ce sont les sens déclinant le plus considérablement avec l’âge, rendant ainsi plus complexe le repérage d’obstacles environnants. Vous devinerez facilement les conséquences de ne pas voir un obstacle présent dans la maison…

La consommation d’alcool : En raison de ses effets neurotoxiques et psychostimulants, l’alcool affecte l’équilibre du corps humain à tout âge. Ceci dit, en combinant la consommation d’alcool avec les autres facteurs de risque comme l’affaiblissement des muscles, la prise de médicaments et les troubles liés aux sens, on se retrouve avec une recette propice aux chutes.

La prise de médicaments : L’avancement de l’âge rime, pour plusieurs, avec la prise de médicaments d’ordonnance. La plupart de ces derniers ont pour effet de diminuer la pression artérielle, d’affecter la concentration et, par conséquent d’augmenter les probabilités que vous vous retrouviez au sol malgré vous.

Nutrition inadéquate : Lorsqu’elle est chronique, la malnutrition contribue à l’affaiblissement de vos muscles et donc à votre force d’équilibre. En revanche, lorsque vous sautez simplement un repas, c’est le potentiel de baisse de pression qui augmente, agrandissant corrélativement vos chances de trébucher.

Quelles sont les conséquences d’une chute? Les blessures et l’hospitalisation sont des conséquences évidentes d’une chute que tout le monde anticipe. Cependant, des conséquences tout aussi évidentes, mais sous-estimées peuvent également survenir suite à cet incident, comme la perte de confiance et l’altération du mode de vie. Effectivement, plusieurs aînés voient malheureusement la chute comme un signe qu’ils doivent changer leurs habitudes, créant ainsi un cercle vicieux de sédentarité.

N’allez pas dans cette direction, prenez plutôt la peine de diminuer votre potentiel de chute avec les quelques conseils de Bouton de panique!

 

 

Est-ce que certaines maladies chroniques accroissent les risques de chutes?

Les facteurs de risque d’une chute pour les personnes âgées tirent souvent leur origine d’une seule et même souche, soit la maladie. En effet, la présence de maladies chroniques implique à elle seule des risques accrus de tomber, mais la combinaison avec la prise de médicaments ne fait qu’augmenter d’autant plus les probabilités. Voici dont les maladies chroniques vous mettant les plus à risque de chuter à votre domicile!

 

personne agee chutes maladies chroniques

 

L’arthrite : Cette maladie affectant principalement les articulations contribue négativement à votre force musculaire dans le bas du corps. Rien ne sert de vous faire un dessin, qui dit bas de corps affaibli dit également potentiel de chutes augmenté!

L’obésité : Le poids excédentaire, avec l’âge, devient de plus en plus difficile à porter pour les jambes. Conséquemment, les genoux, cuisses et chevilles peuvent flancher à un moment inopportun ou en raison d’un obstacle présent dans la maison, le tout causé avant tout par le surplus de poids.

L’hypertension : Étourdissements, vertiges et une vision temporairement diminuée sont des symptômes d’hypertension ayant un impact direct sur vos chances de tomber.  Il est donc d’autant plus important de surveiller votre tension et de consulter un professionnel régulièrement.

Diabète : Les individus souffrant de diabète de type 2 sont susceptibles de développer la rétinopathie, une maladie affectant la rétine de l’œil et, conséquemment, la vision. Encore une fois, la difficulté de repérer les obstacles environnants augmente les probabilités que vous perdiez l’équilibre avant de percuter le sol.

Vous souffrez d’une de ces maladies chroniques ou possédez plusieurs facteurs de risque? Rien ne sert paniquer, contentez-vous de suivre quelques-uns de nos 15 conseils utiles afin de prévenir les chutes!

 

 

Suivez nos 15 conseils pour prévenir les chutes!

Comme toute personne sage vous le dira, mieux vaut prévenir que guérir! Ceci étant dit, cette doctrine s’applique certainement aux chutes dont les personnes âgées peuvent être victimes. Et comme Bouton de panique veille à la préservation de vos meilleurs intérêts, voici 15 trucs permettant de diminuer le risque de chutes pour les ainés aux Québec!

 

1. Procéder à l’évaluation des risques de chutes

La première étape de prévention des chutes est fort simple : commencez par le repérage des principaux risques présents dans votre domicile. Facile à faire lorsqu’on s’y connaît, vous direz, mais comment détecter pareilles menaces lorsque tout semble propice aux chutes?

Des outils mis en ligne par les CIUSSS permettent de repérer facilement les éléments de votre maison qui mettent votre équilibre à risque. Pensons notamment aux tapis de salon, aux fils à découvert, aux souliers qui trainent et aux autres appareils domestiques vous mettant à risque de tomber. Une fois cette évaluation accomplie, vous serez prêt pour la seconde étape.

 

2. Adapter la maison à vos besoins

Passez de l’évaluation à l’action en corrigeant les menaces constatées lors de l’évaluation des risques! D’abord, l’adaptation de votre maison s’effectuera selon votre niveau de risque de chute. À juste titre, rien ne sert d’installer des rampes sur tous les murs si vous n’êtes jamais tombé et que vous agissez seulement à titre préventif.

Au contraire, simplement ranger vos souliers dans le placard ne sera pas suffisant si vous en êtes à votre troisième chute de l’année… tout est affaire de proportion!

Quels éléments de la maison devraient être adaptés? Le plancher est un risque de chute majeur pour les aînés. Qu’il s’agisse d’un plancher trop glissant ou recouvert d’un tapi décoratif, les risques de trébucher se retrouvent augmentés sur de telles surfaces. Ce faisant, des solutions aussi simples que changer le type de cire de plancher ou que de coller le tapis au sol peuvent suffire pour sécuriser le tout.

 

3. Maintenir un niveau d’activité physique

La sédentarité est la cause de bien des problèmes pour les aînés. Déjà que l’avancement de l’âge engendre un déclin naturel des capacités physiques, la pire chose à faire est de cesser ses activités physiques par peur de se blesser; c’est là que le danger survient.

 

activite physique eviter chute aine

 

Quel que soit votre état de santé, il est crucial, afin de réduire le risque de chutes, que vous mainteniez un niveau d’activité physique suffisamment élevé pour préserver la force musculaire de votre bas de corps.

 

4. Surveiller son niveau d’hydratation

Les études rapportent que la consommation d’eau a tendance à diminuer après un certain âge. Pourtant, le maintien d’un niveau adéquat d’hydratation pourrait contribuer positivement à la prévention des chutes.

Effectivement, la déshydratation a pour conséquence de causer des étourdissements et de la confusion, augmentant ainsi vos chances de faire face au plancher bien malgré vous.

 

5. Examens de la vue réguliers

Le repérage d’obstacles à portée, qu’il s’agisse de pantoufles, d’un tapis ou même du chat, joue un rôle clé dans la préservation de l’équilibre. Il suffit d’une seule enjambée mal calculée pour voir le plancher de trop près. Cela étant, vous avez donc tout intérêt à passer régulièrement des examens de la vue afin de vous assurer de voir juste, optimisant ainsi votre équilibre et votre sécurité.

 

6. Porter les bonnes chaussures

Marcher en pantoufles et en robe de chambre est certainement confortable. Cependant, un tel accoutrement n’est aucunement sécuritaire et contribue d’ailleurs à vous faire tomber. De ce fait, et surtout lorsque vous vous croyez à risque de chutes, optez plutôt pour des souliers d’intérieur adaptés et antidérapants.

 

7. Utiliser cannes, marchettes et autres aides à la marche!

Quel que soit votre âge, il n’y aucune honte à marcher en utilisant une canne, une marchette ou tout autre assistant à la marche. Au contraire, cette admission de vos limitations préviendra les blessures, les incidents et vous garderez sur pieds aussi longtemps que possible.

 

8. Ralentir les déplacements

Ralentissez vos déplacements au lieu de ralentir votre train de vie! Tandis que certains croient que la retraite rime avec divan, d’autres croient qu’ils ont les mêmes qualités athlétiques à l’âge de 80 ans qu’à 20 ans. Dans un cas comme dans l’autre, le risque de chute augmente…

Il est donc évident que le meilleur compromis vous permettant de rester sur vos deux pieds consiste à diminuer le rythme de vos déplacements sans pour autant arrêter de bouger.

 

9. Ajuster la médication

Tel que mentionné précédemment, les médicaments d’ordonnance peuvent éclaircir le sang, diminuer/augmenter la pression artérielle et causer des pertes d’équilibre menant à des chutes. Il est donc dans votre intérêt de consulter votre professionnel de la santé si vous êtes sous médication et constatez que votre équilibre est en déclin; vous pourriez prévenir des chutes de cette façon!

 

10.Adhérer au programme PIED!

Le Programme intégré d’équilibre dynamique (PIED), a été conçu précisément pour aider les personnes âgées à conserver leur équilibre en offrant des séances d’entrainement gratuites aux personnes de 65 ans et plus. Celles-ci sont d’ailleurs supervisées par des professionnels de la santé afin d’assurer une exécution correcte des mouvements et maximiser les résultats.

 

11. Travailler au développement de l’équilibre

Certes, l’équilibre provient en partie des organes internes de votre cerveau, de votre oreille et de votre musculature corporelle. Cela ne signifie pas pour autant que vous ne pouvez pas travailler ce même équilibre!

 

ameliorer equilibre personne agee

 

Au contraire, des programmes d’entrainement adaptés à la réalité des aînés peuvent être fournis pour améliorer votre équilibre et la préserver pendant de nombreuses années.

 

12. Rendre la salle de bain antidérapante!

La salle de bain est le lieu de prédilection des chutes en raison du sol mouillé, du bain glissant et de l’humidité constante. Heureusement, des tapis antidérapants et des rampes pour douches et salles de bain sont mis en vente pour prévenir des incidents fâcheux causant une chute.

 

13. Installez des rampes d’escalier de chaque côté des marches!

Les escaliers figurent parmi les endroits où survient le plus grand nombre de chutes, et il est facile d’en comprendre la cause. Toutefois, l’installation d’une rampe d’appui peut réduire le risque de chute, surtout si une rampe est installée de chaque côté des marches, puisque cela vous permet de maintenir un appui constant tout au long de la montée et de la descente.

 

14. Améliorez l’éclairage extérieur

Ni votre allée d’accès ni votre entrée d’auto n’est éclairée adéquatement? Voilà une bonne recette pour vous retrouver dans les plates-bandes. L’extérieur de votre maison est d’autant plus propice aux chutes que l’intérieur de votre domicile en raison des débris naturels, de la neige, de la glace et autres. Éclairer vos sentiers d’accès préviendra bien des chutes, croyez-nous!

 

15. Gardez vos accessoires de cuisine dans les armoires basses

Monter sur un tabouret, sur une chaise ou même sur le comptoir pour atteindre une casserole rangée trop loin dans les armoires du haut est une péripétie que tout le monde a déjà essayée. Par contre, une telle organisation de cuisine constitue un autre facteur de risque, et pourtant, le simple rapprochement des principaux accessoires de cuisine vous permettrait de prévenir les incidents.

 

 

Quelle est la bonne technique pour se relever ou aider quelqu’un lors d’une chute?

Certes, nous admettons qu’il est facile d’expliquer comment vous devriez vous relever lorsqu’on aborde ce scénario avec la tête froide; il va sans dire que suite à une chute, vous tenterez de vous relever d’instinct, et c’est parfaitement compréhensible. Cependant, vous auriez tout de même intérêt à connaître la technique appropriée pour vous relever afin d’éviter de causer ou d’aggraver une blessure causée par une chute.

Voici donc les techniques recommandées par les professionnels de la santé du Québec et destinées aux aînés victime d’une chute!

Tenter d’atterrir sur les fesses. Toute personne sentant qu’elle est sur le point de chuter aura le même réflexe : celui de se retenir quelque part ou d’atténuer l’impact avec ses mains et ses bras. Résultat, une aggravation des blessures dans bien des cas, empirant ainsi les conséquences de la chute. En effet, même si cela s’avère contre-intuitif, il vaut mieux que vous atterrissiez sur vos fesses plutôt que de tenter d’atténuer l’impact.

Vérifier la présence de blessures avant de bouger. Avant d’essayer de vous relever par quelconque manœuvre, assurez d’abord et avant tout que vous n’avez pas été victime d’une autre blessure qui pourrait être aggravée par une manœuvre de redressement.

Solliciter de l’assistance si disponible et prendre le temps de se relever. Se relever trop rapidement et de façon brusque vous met à risque de chutes multiples pouvant causer des blessures encore plus graves que celles causées par la chute initiale. Que vous soyez seul ou accompagné, reprenez votre souffle et prenez votre temps avant de tenter de vous relever, cela évitera d’empirer votre condition.

Ne laissez pas une seule chute altérer votre train de vie! Possiblement la pire conséquence que vous puissiez subir et pourtant la plus fréquente. En effet, suite à une chute, de nombreux ainés se sédentarisent par peur de retomber et dans le but de conserver un sentiment de sécurité. Bien que les intentions soient nobles, le résultat ne fera qu’empirer votre état de santé si vous optez pour cette direction.

 

 

Diminuez le risque de chute avec l’aide de Bouton de panique!

Vous réalisez que votre environnement, incluant votre maison, votre entrée d’auto, et votre salle de bain ne sont pas adaptés à votre réalité changeante? Vous constatez que votre potentiel de chute augmente au même titre que les facteurs de risques environnants? N’attendez pas une seconde de plus avant de mettre en place des protections contre les chutes et contactez Bouton de panique!

 

bouton panique chutes personnes agees

 

En effet, fort d’un réseau de partenaires présent partout dans la province de Québec, nous serons en mesure de vous trouver le service dont vous avez besoin, qu’il s’agisse de l’adaptation de votre domicile, d’un bracelet détecteur de chute, d’un rappel de médication ou autre.

De telles protections vous intéressent? Alors la marche à suivre est fort simple, puisqu’il suffit de remplir notre formulaire de demande afin de recevoir une soumission gratuite et sans engagement pour le service correspondant à vos besoins!

Protégez-vous contre les chutes; contactez-nous pour une soumission gratuite et sans engagement de votre part!

  • COMPARER 3 BOUTONS DE PANIQUE

    SANS ENGAGEMENT !

Comment Obtenir Gratuitement Le Meilleur Prix pour votre Bouton de Panique ?
En Comparant Jusqu'à 3 Soumissions En Une Seule Demande !