6 mars 2018,
 0

Saviez-vous que 20 % des personnes âgées vont chuter : aidez-les en réduisant les risques de blessures sévères.

PRÉOCCUPÉ PAR LES CHUTES CHEZ LES AÎNÉS ?

Êtes-vous soucieux de la santé de nos aînés au Québec ? Moi, je le suis. L’Institut de la Statistique du Québec a révélé qu’environ 20% des personnes âgées de 65 ans et plus (vivant à domicile) dans la Belle Province ont été victimes d’une chute ou plus au cours d’un an. C’est énorme ! Cela représente 122 400 personnes qui sont tombées au moins une fois. Ce n’est pas tout. Croyez-le ou non, mais 68 600 de nos aînés ont été victimes de plus d’une chute. Pour que ces données soient compilées, le Zoom-Santé rappelle que ces incidents devaient être suffisamment significatifs pour que les conséquences limitent les activités quotidiennes par la suite.

Voici les types de blessures causées par ces chutes (65 ans et +) :

types-de-blessures

Notons que les hommes (59 %) semblent tomber un peu moins que les femmes (67 %). Par contre, pour ce qui est de multiples chutes, les hommes (41 %) sont plus sujets à en être victimes que les femmes (67 %).

Nous convenons que ces données sont perturbantes, n’est-ce pas ? En plus d’avoir des répercussions sur la condition physique de nos aînés, ces chutes ont un impact négatif sur leur sentiment de sécurité (et celle de leurs proches). Vous connaissez certainement une personne âgée qui souffre d’un de ces symptômes :

  • La peur de se déplacer.
  • L’abandon de son autonomie, car les risques de chutes sont trop grands.
  • Elle s’isole dans un endroit restreint pour éviter tout mouvement.
  • L’individu s’immobilise dans un fauteuil ou une chaise pour empêcher de bouger.
  • L’abattement, car elle ne peut plus accomplir des activités quotidiennes normales.

Plutôt que de laisser vos parents dans cette situation désolante, imaginez si vous pouviez prendre le taureau par les cornes et le (ou la) libérer de ce stress permanent ? Bien que les personnes âgées soient plus vulnérables aux chutes, cela ne devrait pas saper leur satisfaction et leur joie de vivre.

S’IL EXISTE DES MOYENS D’INTERVENIR SANS TARDER À UN INCIDENT POUR EMPÊCHER DES COMPLICATIONS SUITE À UNE CHUTE, POURQUOI NE PAS LES PRENDRE ?

Démontrons notre intérêt pour la sécurité de nos aînés en parcourant les mesures que nous pouvons suivre !

Des experts en sécurité ayant à cœur l’autonomie des personnes âgées vous assisteront SANS FRAIS.

Pour rendre l’environnement de vos aînés plus sauf, indiquez grâce au formulaire (que vous remplirez sur cette page) leurs besoins.

Un bouton d’urgence/bracelet/pendentif détecteur de chutes pourra rendre l’autonomie à votre grand-père ou votre grand-mère.

3 PROPOSITIONS VOUS SERONT RÉVÉLÉES.

La nature de notre économie rend la concurrence nécessaire. Économisez en comparant ces 3 offres !

 

20 % des gens âgés chutent tous les ans : venez-leur en aide de cette façon !

Voici le logo de bouton de paniqueLa principale cause d’hospitalisation (environ 30 %) chez les personnes âgées demeure année après année les chutes. Bien des dangers guettent les gens qui souffrent de capacités physiques amoindries.

Il vous faudra peut-être être ferme avec votre père ou votre mère pour que ces changements soient acceptés.

 

Voici la liste de modifications que vous pouvez apporter afin d’assister une personne âgée dans la prévention des chutes.

CHANGEMENTS À APPORTER POUR ÉVITER LES BLESSURES DUES AUX CHUTES

  1. La suppression de ces périls se présente comme première étape dans un environnement sécuritaire :
    • Surfaces instables (comme des marches étroites ou un plancher glissant)
    • Cordons électriques qui traversent les aires de passage
    • Des carpettes qui se meuvent sous les pieds
    • Un éclairage inadapté
  2. Inspectez ensuite les outils d’assistance au déplacement, tels :
    • Qu’une canne trop courte ou trop longue.
    • Qu’une marchette instable.
    • Que des pantoufles glissantes.
    • Que des chaussures aux semelles lisses.
    • Qu’un manque de mains courantes dans les escaliers, la salle de bain ou les corridors.
  3. Une remise en forme est incontournable avec un programme d’exercices visant :
    • La force musculaire
    • La posture
    • L’équilibre
      Note intéressante sur l’activité physique : Santé Canada nous dévoile que seulement 11 % des citoyens canadiens âgés entre 60 et 70 ans suivent les directives du pays en matière d’activité physique.
  4. L’alimentation reste primordiale et doit être :
    • Variée.
    • Riche en protéines.
    • Bien assaisonnée.
    • Assez hydratée (boire beaucoup de liquide).
    • Équilibrée (évitez les excès d’alcool).
  5. Pour ce qui est des appareils qui permettent aux secours et aux proches d’intervenir de manière rapide, pensez acheter ou louer à vos parents :
    • Un bouton d’urgence qui peut être pressé afin d’appeler à l’aide.
    • Un bracelet ou un pendentif détecteur de chutes (nos partenaires en sécurité recommandent l’excellent numera LIBRIS) qui rejoindra des services spécialisés pour assurer leur sécurité en tout temps et partout.

 

Comparez les prix pour un bracelet/pendentif détecteur de chutes au Québec !

Voici le logo de bouton de paniqueNous avons tous une responsabilité envers nos parents et nos grands-parents : celle de les protéger des blessures. Préservons l’autonomie de nos êtres chers en leur rendant leur liberté.

Voyez avec un réseau fiable de partenaires (des spécialistes dans la protection résidentielle et commerciale) ce qui peut être fait pour assurer la sécurité de vos parents.

Remplissez le formulaire situé sur cette page en inscrivant vos besoins. C’est gratuit et sans engagement de votre part.

Bientôt, 3 soumissions différentes vous seront révélées. Choisissez celle qui vous plaît le plus et économisez sur un bouton d’urgence !

  • COMPARER 3 BOUTONS DE PANIQUE

    SANS ENGAGEMENT !
Comparer les 3 meilleures solutions de sécurité pour personnes âgéesComparer Maintenant ➟